Skip to Content

Actualités 09/01/2019

Dernière ligne droite pour le centre commercial Charcot

 A Rougemont, la restructuration des commerces de l’avenue Charcot va se poursuivre avec de nouveaux chantiers en 2019.

© Atelier Nord Sud Architectes

La cure de jouvence du centre commercial Charcot est entrée dans sa dernière ligne droite avec cette année qui commence. Construits en 1973, les 1500 mètres carrés de surface commerciale situés dans le quartier Rougemont subissent depuis décembre 2017 des travaux permettant de réaliser une complète restructuration. La démolition de l’aile Sud a eu lieu au cours de l’été dernier. Le premier trimestre de l’année 2019 verra démarrer les opérations de démolition de l’ancienne supérette en même temps que celui de la réhabilitation de la pharmacie et du local attenant. Deux chantiers devant s’achever au début de l’été. Il s’agira ensuite d’accueillir dans les nouvelles boutiques les différentes activités et services de proximité qui devraient être en fonction d’ici à la fin de l’année 2019. Pour mémoire, il est prévu côté Sud du site l’ouverture de différents commerces : une supérette, une boulangerie ou une boucherie, un salon de coiffure et une activité de service. En vis-à-vis, adossé à la pharmacie qui aura fait peau neuve, s’installera un cabinet médical.

Une nouvelle vitrine marchande sur rue
L’objectif final de l’opération* dessinée par les architectes de l’Atelier Nord-Sud est d’en finir avec le sombre dédale labyrinthique entre les boutiques. Les espaces commerciaux seront alignés en front de rue, le long de l’avenue Charcot, créant ainsi une nouvelle façade animée par les vitrines des boutiques. Réalisé par l’établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca), le nouveau centre commercial sera géré par cet organisme pendant huit à dix ans. Sa mission à Sevran, comme dans de nombreuses autres villes en France, est d’accompagner la reconquête des équipements commerciaux et artisanaux de proximité dans les quartiers populaires et centre-ville dévitalisés.

*Le budget de l’opération est abondé parl’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (2 669 745 €), l’Epareca (1 240 194 €) et la Ville de Sevran (586 828 €).