Skip to Content

En savoir plus sur les cultures urbaines


Les connaisseurs ne le démentiraient pas, les cultures urbaines ont leurs codes et langage. Voici quelques points de repère.

Loïc Riou, professeur de danse hip hop au conservatoire de Sevran et organisateur du battle Next Urban Legend?, explique en image la danse hip hop :

> Les cultures urbaines (ou hip hop) :

Ce que nous appelon cultures urbaines en France correspond au hip hop en anglais. Le hip hop n’est pas qu’une forme de danse. C’est aussi une forme d’expression artistique beaucoup plus large (rap, graff, etc.), née de la rue. Elle s'accompagne d'une manière d’agir et de penser.
 

> Graffiti / tag :

Le tag et le graffiti ont en commun le support : tous deux sont nés dans la rue, même si aujourd'hui les supports sont multiples (toiles tendues, ...). Mais il existe une différence essentielle entre eux.
Le tag est une signature : l'auteur pose son nom ou le plus souvent son pseudonyme.
Le graffiti est une représentation graphique artistique.
 

> Un battle de danse hip hop : 

La danse hip hop s’est construite à travers des battles, qui sont des compétitions où les danseurs s’affrontent un contre un. 
 

> Les styles de danse hip hop :

• le break : aspect acrobatique et figures au sol
• le locking : plus musical que le break dance et très expressif, il se danse principalement avec le bassin, les pointes, les expressions du visage
• le popping : son principe de base est la contraction et la décontraction des muscles en rythme, mouvements très saccadés comme désarticulés ou robotisés
• le new style ou hip hop : né dans les années 1990/2000, il s’inspire de la hype New Jack et de tous les autres styles de danses hip hop
• le jazz rock s'inspire beaucoup des claquettes, il se caractérise par des jeux de jambes très élaborés
• la house se danse sur de la house music. Elle s’inspire de toutes sortes de danses : moderne, de ballets, les claquettes, le jazz...
 

Documents :