Skip to Content

Culture 29/03/2018

Interview : Patrick Pineau

Pour la pièce Ce sera comme ça, jouée à domicile avec le Théâtre de la Poudrerie, Patrick Pineau, metteur en scène, a rencontré une trentaine de Sevranaises âgées de 8 à 16 ans. Rencontre.

© Didier Bussy

Comment est née la pièce Ce sera comme ça ?

La pièce est née d’un partenariat entre le centre dramatique national les Tréteaux de France et le Théâtre de la Poudrerie. J’étais très intéressé par le travail du Théâtre. Jouer en appartement, chez les gens : c’est quelque chose que je n’avais encore jamais fait. Pour l’écriture, j’ai interviewé une trentaine de jeunes Sevranaises de 8 à 16 ans. Je leur ai demandé comment elles voyaient leur avenir, quels étaient leurs rêves les plus fous. A la fois être dans le concret, dans ce qu’elles veulent, leur vision de la vie, mais aussi les emmener plus loin avec une question simple « Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? ». Claire Lasne-Darcueil, l’auteure (directrice du conservatoire national d’art dramatique à Paris ndlr), a ensuite récupéré cette matière et écrit 14 témoignages que je mets en scène. Ce que je trouve intéressant, c’est qu’il y a Claire aussi dans le texte, ce n’est pas du copié-collé des témoignages. Ce n’est pas un documentaire. Claire est partie des entretiens et ensuite elle a, avec ses mots, écrit les paroles de ces jeunes filles.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le thème de cette pièce ?

Je pense que ce qui est touchant dans ce spectacle, ce que j’aime dans l’écriture de Claire, c’est que nous parlons de nos enfants. Par quoi nos filles sont-elles préoccupées et de quoi rêvent-elles ? En grandissant, en devenant parent, on oublie qu’on a nous-mêmes été enfant avec des rêves mais aussi des angoisses. On oublie la parole, la communication, le regard qu’il faut porter sur l’autre. C’est une chose dont on doit tous les jours se rappeler je crois, et on peut avoir tendance à l’oublier.

Comment se sont passées les rencontres avec les jeunes Sevranaises ?

C’était très simple, très direct. Le titre Ce sera comme ça est très révélateur de comment ça c’est passé : c’était comme ça. Il n’y avait pas de sous-entendus, pas de pièges, pas de manières. C’est un langage direct, vrai. Ca m’a fait beaucoup de bien. Il pouvait y avoir de la timidité. Certaines vont parler beaucoup et d’autres vont dire peu. Mais dans le peu il y a souvent beaucoup.

Concevoir un spectacle joué à domicile c’est une première pour vous. En quoi est-ce différent dans la mise en scène ?

Il y a des contraintes techniques : il faut que le matériel soit plutôt léger, que l’espace scénique soit monté très rapidement. Et en même temps, je tiens à le préciser, j’ai vraiment travaillé ici comme sur les autres spectacles. Je dirais que c’est juste l’espace qui est très restreint, très cadré mais j’ai travaillé au niveau du son, de la vidéo, de l’image ou du texte exactement comme pour d’autres spectacles. C’est sûr qu’être aussi proche des spectateurs, c’est différent. Etre chez quelqu'un, avec les proches de cette personne, entrer dans une intimité... c’est assez passionnant. On arrive avant le spectacle, on passe un certain temps, il y a le spectacle, il y a un petit débat après le spectacle et ensuite on partage un moment tous ensemble autour d’un repas. C’est un vrai temps chez les gens et ça je ne l’avais encore jamais fait. C’est quelque chose de fort.

Vous connaissiez le Théâtre de la Poudrerie avant ce projet ?

Non, j’ai découvert le Théâtre de la Poudrerie via ce projet. Je suis ensuite venu voir un spectacle en appartement et j’ai rencontré l’équipe. Le projet m’a apparu formidable. Et puis, je trouve que l’équipe du théâtre a un vrai engagement, c’est ça qui m’a séduit tout de suite. Ca ne triche pas, c’est là, c’est important pour elles (l’équipe du théâtre ndlr) et je trouve qu’elles font un travail remarquable. 

 

Ecriture : Claire Lasne-Darcueil

Avec : Solenn Goix et Chani Sabaty

Scénographie et musique : Sylvie Orcier

Vidéo et image : Fabien Luszezyszyn

Lumière : Christian Pinaud

 

Pour accueillir la pièce Ce sera comme ça gratuitement chez vous, contactez Chloé Bonjean ou Charline Fortin du Théâtre de la Poudrerie : 01 41 52 45 30 / 73.

Accéder au site internet du Théâtre de la Poudrerie