Skip to Content

Culture 04/10/2018

Interview Valérie Suner, directrice du Théâtre de la Poudrerie

Du 12 au 14 octobre 2018, le Théâtre de la Poudrerie organise un grand festival dédié aux arts participatifs à Sevran. Rencontre avec Valérie Suner, directrice du Théâtre.

© Fred Chapotat

Du 12 au 14 octobre, vous organisez un grand festival consacré aux arts participatifs. En quoi la dimension participative est-elle centrale dans le travail du Théâtre de la Poudrerie ?

Quand nous avons créé le Théâtre de la Poudrerie en 2011 avec Alain Grasset, nous sommes partis du constat que 85% de la population française n’allait pas au théâtre. On s’est alors demandé comment remédier à ce problème. Nous nous sommes dit : si les gens ne vont pas au théâtre, nous allons amener le théâtre à eux. Nous avons donc d’abord proposé aux habitants de participer en tant qu’hôtes, qu’organisateurs de spectacles. Ceux-ci accueillent le spectacle à leur domicile et invitent les spectateurs : leurs voisins, leur famille, leurs amis. Dans un second temps, nous nous sommes dit qu’il était également primordial que les personnes rencontrées à domicile reviennent au théâtre, dans les salles de spectacles. Comment faire ? En les impliquant dans le processus de création. Nous avons alors commencé à développer des spectacles avec les différentes équipes artistiques qui impliquent les habitants directement sur scène ou dans l'écriture des pièces... pour finir par travailler uniquement de cette manière aujourd'hui.

Y a-t-il aussi une demande des artistes de créer des pièces pour le domicile ?

Oui, c’est aussi une volonté des artistes de faire du théâtre à domicile pour le rapport différent à la scène, à la création théâtrale et pour le rapport différent au public que nous proposons. Le théâtre à domicile existe depuis longtemps et a été développé pour des raisons différentes à travers le monde. Aux Etats-Unis c’était plutôt du happening, de la recherche esthétique, une volonté d'investir des espaces scéniques non conventionnels. Dans certains pays, c’était pour détourner la censure. Ici en France, il a été développé dans les années 70 notamment par Alain Grasset, Pierre Ascaride et George Buisson dans un souci social, ce qui était très différent.

L’aspect social est fondamental dans votre travail ?

Dans le théâtre à domicile, il y a pour nous une dimension sociale et politique mais esthétique aussi. Politique au sens large parce qu’on traite de problèmes de société, d’actualité, parce que les textes et les sujets émanent du territoire et qu'ils peuvent porter à polémique. On peut dire que la dimension sociale rencontre la dimension esthétique dans ce que je propose. Depuis les années 1990, l'art contemporain travaille notamment sur les relations que les humains développent entre eux. Dans notre société consumériste qui tend à faire de nous des personnes aliénées qui n’échangent pas, nous proposons aux habitants et aux artistes de tenter de développer un théâtre de la socialité. Un théâtre où la relation humaine est centrale.  Nous invitons à sortir de la période de glaciation pour aller vers une période de réchauffement des relations, comme le dit le philosophe Patrick Viveret.

Pourquoi avez-vous décidé d’organiser ce festival dédié aux arts participatifs ?

Nous sommes les seuls en France à développer une activité de théâtre à domicile de cette ampleur et à focaliser tout notre travail de création de spectacles sur la création participative. Aujourd’hui, nous sommes donc reconnus comme un laboratoire de recherche dans ces domaines. La création qui implique les habitants, les citoyens a pris une vraie place dans la création contemporaine. Alors, sous l'impulsion de la DRAC, il nous a semblé avec l'Observatoire  des Politiques Culturelles, qu'il était important d'ouvrir une réflexion nationale sur ce type de créations.

Quel est le programme du festival ?

Le festival dure 3 jours, les 12, 13 et 14 octobre. Il y a une partie du festival à la salle des fêtes et une partie à domicile. Le vendredi soir, le samedi soir et le dimanche après-midi, il y a vingt-deux représentations de théâtre organisées chez et avec les habitants. Neuf créations différentes, traitant de la valorisation de l’action des femmes dans les quartiers. Ces spectacles ont tous été créés à partir d’interviews que les équipes artistiques ont menées avec les habitants. Le vendredi soir,  quatre représentations à domicile ouvertes à tous inaugureront le festival. Le samedi, de 9h à 17h, nous organisons la journée de rencontre découpée en plusieurs tables rondes : l’ouverture avec des représentants d’institutions et des élus et deux tables rondes réunissant artistes, professionnels et habitants. La journée sera clôturée par le philosophe Patrick Viveret. Nous souhaitons qu’il y ait des vrais temps d’échange avec la salle. Nous attendons les habitants pour témoigner de leurs expériences ! Après ce colloque, il y aura une première salve de représentations à 18h et une deuxième à 20h30. Ensuite le dimanche, nous organisons un buffet participatif avec les cuisines Aurore et les jardins bios de Sevran qui vont travailler ensemble pour la première fois à cette occasion. L’après-midi, des représentations à domicile ont lieu à 15h et 17h30. Une grosse organisation pour la petite équipe du Théâtre de la Poudrerie ! La journaliste Alice Babin sera aussi présente pour présenter les résultats d’un atelier d’écriture participative qu’on lui a proposé de mener à Sevran. Le département arts plastiques de la Ville participe aussi puisqu’une création participative sera présentée dans le hall d’entrée de la salle des fêtes. 

Vous collaborez également avec la radio RapTz...

Oui, à la pause de midi, la radio collaborative RapTz animera une émission avec un débat parallèle, des temps de questions/réponses. C’est un autre temps de parole plus informel qui sera ouvert à d’autres artistes et aux habitants qui le souhaitent. Nous accueillerons notamment  des habitants de  Marseille qui travaillent avec la compagnie Criatura, Carole Karemera, metteuse en scène du Rwanda, Marie-Capucine Diss, auteure, Christophe Moyer metteur en scène…. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le thème de la première table ronde ?

Le thème de la première table ronde est « Un autre dialogue entre artiste et habitant, une autre manière de créer du public ». Comment aller vers un public qu’on ne touche pas d’habitude ? Comment créer un rapport différent entre spectateurs et artistes ? Au théâtre de la Poudrerie nous répondons à ces questionnements par le théâtre à domicile qui nous permet d’une part de rencontrer un large public qui ne vient pas au théâtre et d’autre part de d’établir un rapport de confiance avec les habitants. On nous demande  souvent dans les structures ou les institutions comment on fait pour rencontrer les habitants, comment on fait pour aller jouer chez eux…. Nous avons par exemple été invités au Rwanda cet hiver pour présenter notre savoir-faire en la matière. Il est important d’échanger sur ces questions avec les professionnels mais aussi avec le public lui-même ! 

Et la seconde table ronde ?

Le titre de la seconde table ronde est « Une nouvelle esthétique, celle de la participation ? ». Pendant très longtemps il y a eu, et il y a encore, un cloisonnement entre action culturelle et création artistique en France. On pense qu’aujourd’hui, il y a beaucoup plus de porosité que ça. Il y a plusieurs formes de théâtre et le théâtre qui implique  les habitants est une forme à part entière, elle n’empêche pas du tout la question esthétique. Au contraire est-ce que la création participative ne crée pas justement de nouvelles formes de création, de nouvelles esthétiques ? Nous ne sommes pas les seuls à en être persuadés. Par exemple, le metteur en scène de théâtre danois, Tue Biering sera présent sur cette table ronde pour témoigner de la recherche qu’il mène avec les habitants à Copenhague au sein du théâtre national.

Les Rencontres du Théâtre de la Poudrerie

Du 12 au 14 octobre 2018

Vendredi 12 octobre 

20h : spectacles à domicile

Samedi 13 octobre

9h - 17h : Rencontre nationale à la salle des fêtes

18h : spectacles à domicile

20h30 : spectacles à domicile

Dimanche 14 octobre

12h : Banquet participatif à la salle des fêtes

15h : spectacles à domicile

17h30 : spectacles à domicile

Salle des fêtes de Sevran

9, rue Gabriel-Péri, 93270 Sevran

RER B, arrêt Sevran-Livry

 
 
 

Réservation et renseignements : par téléphone ou sur le site du Théâtre de la Poudrerie 

Service des relations publiques du Théâtre de la Poudrerie :

Cécile Purière (01 41 52 45 30), Chloé Bonjean (01 41 52 45 73) et Charline Fortin (01 41 52 41 89)