TopHAUT

Consultation Terre d'Eaux et de Culture

Jusqu'au mois de mai, la réflexion sur le projet Terre d’Eaux et de Culture continue avec la mise en place d’un conseil participatif. Objectif : réunir plusieurs acteurs locaux pour rediscuter le projet et questionner son évolution.

En 2017, le projet « Terre d’eaux », porté par Linkcity, est désigné lauréat de l'appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris ». Depuis, après une large concertation menée en 2017 et 2018, le projet a évolué pour déboucher sur l’actuel programmation de « Terre d’Eaux et de Culture ». Plus volontaire en termes d’écologie, plus tourné vers la qualité de vie de ses habitants, plus inclusif, il tend à privilégier le développement global du territoire et l’économie sociale et solidaire. Un projet existant mais qui n’a rien de figé et qui a vocation encore aujourd’hui à évoluer avec un nouveau dispositif de consultation.

Quatre collèges pour questionner le projet

Dès ce mois-ci, la Ville de Sevran, Grand Paris Aménagement et Linkcity engagent un nouveau cycle d’écoute et de participation en associant différents acteurs locaux, sous la forme du Conseil Participatif. Ce conseil réunira quatre collèges rassemblant 28 participants : un collège citoyen de 10 Sevranais, un collège de futurs usagers, un collège d’associations environnementales et enfin un collège d’élus. Jusqu’au mois de mai, ils se réuniront à plusieurs reprises pour questionner le projet. Afin de recruter le collège citoyen, un questionnaire a été soumis aux Sevranais fin février par l'agence Rouge Vif lors de rencontres à différents points de la ville et sur Facebook. Les 10 membres du collège ont ensuite été tirés au sort parmi les répondants intéressés.

Le collège d'usagers

  • Rachel STOQUE, Lycée Blaise-Cendrars
  • Valérie SUNER, Théâtre de la Poudrerie
  • Olivier FEBVRE, Association Aurore
  • Stéphanie DAUVET, L’association sevranaise pour le développement de la coopération économique (ASDEC)
  • Bruno GIEL, Comité Départemental Olympique et Sportif
  • Hervé REBOUL, Club de poney de la Poudrerie

Le collège d'associations

  • Francis REDON, France Nature Environnement 93
  • Thierry PETIT, Association Défendre Ensemble Sevran Sud (ADESS)
  • Michel MAROT, Amis Randonneurs Sevranais (ARS)
  • Michel GLEVAREC, Les amis du Parc de la Poudrerie
  • Guilhem LESAFFRE, Ligue pour la Protection des Oiseaux(LPO)
  • Sylvie VAN DEN BRINK, Amis naturalistes des coteaux d’Avron

Le collège d'élus

  • Gilles BOITTE, Conseiller municipal en charge de l’éducation, de la laïcité et de la politique de lecture publique
  • Ludovic JACQUART, Adjoint au maire en charge de la tranquillité publique et de la prévention de la violence dans le sport
  • Chérifa MEKKI, Adjointe au maire en charge de la démocratie locale et de la vie associative
  • Claude CHAUVET, Adjoint au maire en charge du cadre de vie, des travaux, de la transition énergétique, de la mobilité urbaine et de l’entretien du patrimoine communal
  • Sébastien BASTARAUD, Adjoint au maire en charge de la politique de l’habitat et du logement, de la mémoire et du lien intergénérationnel
  • Philippe GEFFROY, Conseiller municipal

Le collège citoyens

  • Il est constitué de dix Sevranais tirés au sort.

Calendrier de la consultation

  • Fin février : Recrutement des membres du collège citoyen et mise en ligne du questionnaire grand public sur le site de la Ville.
    Du 26 février au 30 mars, un questionnaire a été diffusé sur les sites et les réseaux sociaux de la Ville et du projet. Les réponses des participants permettent d’obtenir la vision la plus représentative possible des attentes et besoins des Sevranais et servent de matière pour le travail du conseil participatif.
  • 13 mars : Réunion inaugurale du Conseil Participatif
  • 17 mars : Première séance « Le rapport entre la ville et la nature »
  • 23 mars : Deuxième séance « Les services et espaces publics et de proximité : sports, culture, éducation, commerces »
  • 31 mars : Troisième séance « Vivre et se loger sur le site Montceleux »
  • 8 avril : Quatrième séance « Synthèse et hiérarchisation des orientations issues des échanges »
  • Un forum de restitution, ouvert à tous, sera organisé à l'issue des échanges.

Les rencontres du Conseil Participatif sont d'ordre professionnel. Elles relèvent d'une mission d'intérêt général. Elles se dérouleront dans le respect des règles sanitaires en vigueur et selon un strict protocole sanitaire.

Terre d’Eaux et de Culture, à ce stade, ce sont :

  • Des équipements : au total plusieurs milliers de mètres carrés seraient dédiés aux équipements de proximité avec un groupe scolaire, une crèche et des commerces.
  • Des logements mixtes : 800 à 850 logements diversifiés, une résidence jeunes et une résidence intergénérationnelle pour favoriser la diversité sociale du quartier.
  • Une offre sportive pour tous : au-delà des discussions sur le projet de la vague de surf, ce sont aussi les perspectives d'une nouvelle piscine municipale qui sont en jeu, ainsi qu'une maison Sport-Santé pour développer la pratique du sport au cœur des dispositifs de prévention et de traitement des maladies chroniques, et des activités handisport.
  • Du sport mais aussi de la culture avec un nouveau lieu d’implantation du Théâtre de la Poudrerie et le développement d'une programmation culturelle autour de la danse, de la musique, et du street-art.
  • Une nouvelle filière universitaire : des contacts ont été noués entre le Maire et le Président de l'université Paris 13. Des enjeux d’installation des formations supérieures restent posés à l’heure actuelle.
  • Des emplois durables : en lien avec la transition écologique, le projet de cycle terre, l'agriculture urbaine, et les métiers du sport.
  • Un projet :
  • inclusif avec des jardins partagés pour les habitants, des actions d’insertion autour de l’agriculture urbaine animés par l’association Aurore implantée de longue date dans le quartier.
  • et écologique : L’ambition verte du projet passe par un corridor écologique encore élargi, conçu pour accueillir et préserver des espèces végétales et animales, augmenter la biodiversité et créer des îlots de fraicheur. Pour Sevran, Terre d’Eaux et de Culture est aussi l’occasion de créer un modèle économe en ressources : valorisation des déchets, énergies renouvelables, fabrique de matériaux naturels et biodégradables…

Réunion inaugurale - discours d'ouverture de Stéphane Blanchet, maire de Sevran

Réunion inaugurale, l'intégralité des échanges

À télécharger