Skip to Content

Actualités 05/04/2018

La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente en France juste après Alzheimer. Au niveau mondial, près de 5 millions de personnes en sont atteintes. En France, elles représentent 200.000 personnes et environ 25.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

La maladie de Parkinson se caractérise par la destruction des neurones à dopamine qui permettent le contrôle des mouvements du corps. Lorsque 50 à 70% de ces neurones sont détruits, les symptômes moteurs apparaissent.
 

Les facteurs de risques

Les causes exactes de la dégénérescence neuronale sont incertaines, mais l’âge reste le principal facteur de risque. La dégénérescence des « neurones dopaminergiques » serait favorisée par des facteurs génétiques, environnementaux. Il pourrait s’agir d’un déficit énergétique, métabolique, ou encore d’un processus inflammatoire. Ces différentes pistes sont à l’étude.

C'est une maladie chronique, d’évolution lente et progressive, dont le début est insidieux. La phase préclinique de la maladie, avant l’apparition des premiers symptômes, dure probablement plusieurs années. Pendant cette période, le cerveau compense la baisse de dopamine par des processus de plasticité, permettant un fonctionnement cérébral normal.

Le diagnostic de la maladie de Parkinson repose sur l’existence de trois principaux symptômes moteurs. Ils ne sont pas forcément tous présents en même temps et peuvent être d’intensité variable. Ils restent longtemps asymétriques, ne touchant qu’un côté du corps.

ll s’agit de :

  • L’akinésie, une lenteur dans la mise en œuvre et la coordination des mouvements. Elle interfère avec toutes les activités de la vie courante, y compris la marche.

  • L’hypertonie, une rigidité excessive des muscles. Elle peut toucher tous les muscles du corps, y compris le rachis. Elle provoque notamment une posture penchée vers l’avant.

  • Les tremblements, survenant au repos, affectant surtout les mains et les bras. Ils peuvent être intermittents et ne sont pas systématiques, épargnant environ 30% des patients.
     

Le traitement

Il n'existe pas de traitement curatif de la maladie. Le traitement de la maladie de Parkinson a pour but de corriger les symptômes du patient, principalement les symptômes moteurs.

Les choix thérapeutiques sont essentiellement guidés par l'âge de début de la maladie de Parkinson et le degré de la gêne fonctionnelle.

Plus d'informations et renseignements

LIEUX RESSOURCES :

Programme de Rééducation de la maladie de Parkinson
Hôpital Robert Ballanger : Avenue Robert Ballanger
Service de soins de suite et réadaptation locomoteur
Secrétariat : Mme Tiphaine JALA
01.75.63.60.12
secret.ssr@ch-aulnay.fr
 

Association France Parkinson
Nom du responsable : DELAVAL Patrick
Saint Denis
06 87 70 31 44
franceparkinson93@orange.fr

Pour tout renseignement :
Mme Glade KIBINDA, au CMS, 01 41 52 46 23