Skip to Content

Sports 25/09/2017

Le Kano Judo Kaï, cinquante ans de combats

Créé en 1967, le club sevranais fête son cinquantenaire cette année. Avec l’ambition renouvelée de transmettre aux jeunes comme aux adultes sa passion des arts martiaux. 

Officiellement fondé le 21 juillet 1967, le Kano Judo Kai de Sevran  (KJKS) est donc tout aussi officiellement cinquantenaire depuis cet été et entend bien se projeter vers un nouveau demi-siècle. « En tout cas, je suis là pour assurer la continuité du club, explique Michel Lourdjane, président du KJKS depuis cinq ans. Lors de chaque rentrée sportive, on essaye d’avoir le plus d’adhérents possible, même si la concurrence est rude en ce moment. »

Mais, loin des engouements éphémères, le KJK Sevran qui propose quatre disciplines différentes à ses adhérents – judo, karaté, aikibudo et zumba-fitness – a pour lui l’expérience d’un club cinquantenaire et de professeurs aguerris comme par exemple Richard Tchen, 6e dan de judo. Et, il peut compter sur une relève émergente avec les jeunes pousses qui rejoignent chaque saison les rangs du baby-judo ou du baby-karaté – à partir de 4 ans. «  Pour nos deux sections baby judo et baby-karaté, on dispense un cours par semaine d’une heure où l’objectif est « surtout de faire un apprentissage très ludique et puis c’est aussi un âge où les enfants débordent d’énergie, alors on fait en sorte de leur apprendre à canaliser justement toute cette énergie débordante via des exercices d’échauffement, d’assouplissement  », précise le président du KJKS.

Côté découverte toujours, l’aikibudo proposé par le club est un art de défense à la portée de tous. «  On peut tout à fait commencer au niveau débutant, précise Michel Lourdjane à propos d’une discipline qui est une variante de «  l’aikido avec en plus un travail effectué avec des armes d’entraînement, comme le sabre, le katana ou différents bâtons. » Le mieux étant encore de tester la pratique sur place au dojo Lemarchand où vous serez toujours les bienvenus puisqu’il est possible d’effectuer « un, voire deux ou trois cours d’essais gratuitement. Le temps que les personnes se familiarisent avec la discipline  et le club  », explique la direction du KJKS.

Un club, qui du haut de son demi-siècle, est néanmoins à la pointe du progrès  : dès le 15 août dernier, la page Facebook* d’accueil de l’association a été activée pour répondre aux interrogations des candidats à une inscription pour la rentrée sportive. A vous de jouer donc…

Plus d'informations

06 20 21 04 20 pour le judo

06 64 56 17 35 pour le fitness

06 98 04 30 26 pour l’aikibudo

06 11 33 66 35 pour le karaté

www.facebook.com/KanoJudoKai