Skip to Content

Actualités 12/11/2018

Lettre aux Elus du Conseil de territoire de Paris Terres d'Envol

Stéphane Blanchet, maire de Sevran, s’adresse aux élus-es du territoire Paris Terre d’Envol pour les appeler à voter contre le CDG Express parce que ce projet menace l’environnement, qu’il est injuste économiquement et qu’il ne répond pas aux besoins des habitants de la Seine-Saint-Denis.

Sevran, le 9 novembre 2018

Aux Elus du Conseil de territoire de Paris Terres d'Envol

 

Mesdames, Messieurs,

La Municipalité de Sevran et ses habitants sont engagés depuis plusieurs années contre le projet Charles-De-Gaulle Express aux côtés d'autres ville de la Seine-Saint-Denis, de la Seine-et-Marne et Paris.

C'est pourquoi, je tiens solennellement à vous écrire pour qu'à l'occasion du prochain conseil de territoire, vous votiez contre ce projet et donniez un avis défavorable à la demande d'autorisation environnementale.

Parce que c'est un projet dangereux pour l'environnement qui menace la biodiversité du parc de la Poudrerie avec des passages de trains à 140 km/h toutes les 4 minutes. Nous nous sommes mobilisés à l'initiative de 5 maires et parlementaires de Villepinte, Tremblay-en-France, Sevran, Vaujours, Livry-Gargan et aux côtés de citoyens et d'associatuibs pour défendre ce parc. Le projet du CDG va à l'encotre de cette mobilisation et de notre combat.

Parce que c'est un projet économiquement injuste avec un financement estimé à 2,1 milliards d'euros dont un prêt de l'Etat de 1,7 milliards d'euros. La priorité doit être portée financièrement sur l'amélioration de la ligne B du RER et la réalisation dans les temps du métro du Grand Paris Express.

Parce que c'est un projet humiliant socialement qui condamnera les habitantes et les habitants de nos villes à regarder passer les trains alors qu'ils demandes des déplacements efficaces pour rejoindre le bassin d'emplois de la zone aéroportuaire de Roissy.

Parce que c'est un projet qui renforce les inégalités dont souffre la Seine-Saint-Denis. La responsabilité de la République, de l'Etat, c'est de remettre de l'égalité dans les territoires qui en sont le plus démunis. Ce projet est contraire à cette exigence

C'est pour cela, Mesdames et Messieurs les élus, que je vous invite à vous opposer à ce projet.

Je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs à l'expression de mes sentiments républicains.

 

Le Maire de Sevran,
Stéphane Blanchet