TopHAUT

Mouvement de grève nationale
En raison d'un mouvement de grève nationale lancé le jeudi 5 décembre, les services publics municipaux risquent d’être fortement perturbés. 
Vous êtes invité(e)s à téléphoner avant de vous déplacer. La Ville vous tiendra informé(e)s via le site internet et les réseaux sociaux de l'évolution de la situation.
Merci pour votre compréhension.

Centre commercial Charcot, objectif 2020 !

A Rougemont, la restructuration des commerces de l’avenue Charcot va s’accélérer cet été avec la construction des nouvelles boutiques et la réhabilitation de la pharmacie. Dans moins d’un an, les commerces devraient ouvrir leurs portes.

Encore quelques mois et la cure de jouvence du centre commercial Charcot s’achèvera, en 2020.

Pour mémoire, les 1500 m2 de surface commerciale construits en 1973 et situés dans le quartier Rougemont font l’objet depuis décembre 2017 d’une complète rénovation.

Fin juin, l’ex-Franprix à peine démoli, c’est la construction de quatre boutiques qui débute, pour s’achever fin 2019. Les commerçants pourront alors commencer à aménager leur local au cours du premier trimestre 2020.

Côté sud du site, il est en effet prévu l’ouverture ou la réouverture de différents commerces : une nouvelle supérette de taille équivalente à l’ancienne, une nouvelle boulangerie, l’actuel salon de coiffure.

En vis-à-vis, adossé à la pharmacie, qui aura fait peau neuve entre juin et décembre, s’installera un cabinet médical dans des locaux également remis à neuf.

De nouvelles vitrines sur l’avenue

Cette phase de travaux terminée, l’aile nord du centre commercial sera démolie d’ici à la fin du premier semestre 2020. La démolition devrait durer trois mois.

Se dessinera alors une nouvelle façade commerçante le long de l’avenue Charcot, en face des écoles, conçue par les architectes de l’Atelier Nord-Sud.

Devant la nouvelle placette aménagée au premier trimestre 2020, les nouvelles boutiques créeront un ensemble attractif.

L’établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca), qui a mis en oeuvre ce projet avec l’appui de la Ville et de l’ANRU*, gèrera les nouvelles boutiques pendant huit ans pour garantir la qualité et la pérennité des activités marchandes.

*Le budget est abondé par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (2 669 745 €), l’Epareca (1 240 194 €) et la Ville de Sevran (586 828 €). 

Image